fbpx
AccueilA LA UNERetour sur le Salon de Pékin

Retour sur le Salon de Pékin

L’Empire du Milieu contre-attaque !

Rétrospective du Salon de Pékin. 

Les constructeurs chinois ont fait des technologie électrifiées et 100 % électriques leur cheval de bataille. Alors que les stratégies se mettent en place, les près de cent marques chinois ont profité du gigantesque salon de Pékin pour dévoiler leurs nouveautés, qui pourront potentiellement envahir le Vieux Continent. Mais elles n’étaient pas les seules, et les fabricants historiques ont aussi fait le déplacement. Revue de détail des modèles les plus extravagants, technologie, ou prometteurs.

BYD Seal DM-I : l’hybride rechargeable

Si BYD ne propose chez nous que des voitures électriques, la marque chinoise est aussi la spécialiste des hybrides rechargeables. C’est cette motorisation que l’on retrouve sous le capot de la Seal DM-I, qui se compose d’une moteur essence 1,5 l trubo et d’un moteur électrique. Avec la batterie de 17,6 kWh, la berline peut viser une autonomie de 120 km selon l’homologation chinoise. De quoi lui autoriser près de 80 km dans le monde réel. Ce modèle ne devrait pas débarquer tout de suite chez nous, mais la version SUV, le Seal U, ne va pas tarder à arriver.

BYD Seal DM-I 

BYD Song L : l’EV6 made in China

Mi berline, mi SUV, mi break. Voilà qui évoque la Kia EV6. Mais c’est aussi la trajectoire suivie par le BYD Song L, un drôle de crossover à la croisée des mondes qui invite aux voyages. Et pour y arriver, il reçoit des grosses batteries de 72 et 87 kWh selon les versions. De quoi viser près de 660 km d’autonomie selon la norme chinoise, donc beaucoup moins chez nous. Mais il devrait tout de même figurer parmi les meilleurs. Reste à savoir si ce modèle sera lancé chez nous.

BYD Song L 

Dongfeng E-Truck : le Cyber-truc

Avec son Cybertruck, Tesla a donné de nombreuses idées aux constructeurs autour du globe. Et c’est notamment le cas en Chine, où Dongfeng a profité du salon de Pékin pour présenter le E-Truck. Pour le moment au stad de concept, ce gigantesque pickup ne devrait plus tarder à voir le jour, sa configuration technique étant quasi définitive. Il disposera donc d’une motorisation électrique, pour une puissance totale de 1 310 ch envoyée aux quatre roues.

Dong E-Truck

Dongfeng M-Hero 1 : le Hummer chinois

Visiblement très attiré par les (super)productions américaines, Dongfeng propose également le M-Hero, une lointaine évocation du Hummer qui aurait toute sa place dans un grand film d’action américain. Equipé de quatre moteur électrique, le SUV grimpe à une puissance de 1 090 ch pour 1 400 Nm de couple. Avec ses 3 300 kg, la batterie de 143 kWh n’est pas de trop pour offrir une autonomie décente. Son arrivée sur nos routes est plus qu’incertaine.

Dongfeng M-Hero 1

Dongfeng Voyah Free : il a tout compris ?

Déjà lancé depuis quelques mois le Voyah Free profite du salon de Pékin pour se présenter avec un léger restylage. Toutefois, il ne touche pas à ses configurations mécaniques, avec une version hybride rechargeable de 490 ch et une déclinaison 100 %. C’est avec cette dernière que le SUV de 4,90 m de long devrait arriver en Europe fin 2025. Et il devrait disposer de tous les atouts pour séduire, avec une puissance de 490 ch et une batterie de 100 kWh, pouvant offrir 500 km d’autonomie.

Dong Voyah Free

Fang Cheng Bao Super 9 : le plus Bao du salon ?

Encore au stade de concept, le Super 9 est un vent de fraîcheur au milieu des mastodontes électriques du salon de Pékin. Inspirée par les meilleures supercars, à l’image des Ferrari Monza SP2 ou McLaren Elva, cette sportive électrique développée par BYD se passe de parebrise. La fiche technique n’est pas connue, mais ce genre de supercar électrique pourrait très facilement dépasser la barre de 1 000 ch. Si elle voit le jour, elle ne devrait jamais mettre les roues en Europe.

Fang Cheng Bao Super 9

Honda Ye GT Concept : pour la Chine

Si Honda semble ne pas présenter d’intérêt pour les technologies électriques depuis l’Europe, la marque est très investie en Chine. Après les e:NP1 et e:NS1, qui ont donné naissance au e:Ny1 chez nous, Honda dévoile une brochette de concepts. Le plus intéressant est le Ye GT, qui préfigure une prochaine berline électrique à la silhouette sportive. La plateforme dédiée sera développée en Chine et pour la Chine. Ce qui signifie que les éventuelles concrétisations en série ne devraient pas voir le jour en Europe de sitôt. Dommage !

Honda Ye au Salon de Pékin

Kia EV5 : une carte de plus à jouer

La marque coréenne n’a pas froid aux yeux et a profité de la grande messe chinoise pour offrir à son nouveau SUV son premier bain de foule. Prévu depuis longtemps dans la feuille de route du constructeur, ce SUV de 4,62 m de long viendra jouer des coudes dans le segment des SUV compacts, entre un Volkswagen ID.4 et un Skoda Enyaq. Kia prévoit deux batteries de 64 et 88 kWh, ainsi que des configuration propulsion et 4×4. Dans le meilleur des cas, l’autonomie WLTP grimpera à 550 km, et les recharges rapides seront expédiées en un claquement de doigt grâce à la plateforme 800 V.

Kia EV5 Salon de Pékin

Lamborghini Urus SE : 800 ch sans malus

Le Lamborghini Urus passe désormais par la case restylage et s’affiche pour la première fois en Chine, om il rencontre le plus de succès. Lancé initialement avec un moteur thermique, il passe désormais à la motorisation hybride rechargeable. Baptisée SE, cette version conserve son V8 4,0 l biturbo de 620 ch, qui s’associé ici à un moteur électrique de 192 ch. L’ensemble culmine à 800 ch pour 950 Nm de couple. Mais avec la batterie de 25,9 kWh, il peut parcourir 60 km sans brûler une goutte d’essence. De quoi séduire l’administration qui lui retire le malus écologique.

Lamborghini Urus

Mazda EZ-6 : le retour de la 6 ?

La Mazda 6 est l’un des modèles les plus emblématiques dans la gamme du fabricant japonais. Disparu des radars depuis très longtemps, elle revient sous la forme d’une berline électrique. Badgée EZ-6, elle vise les grandes routières, dont la Volkswagen ID.7. Elle se présente pour cela avec une carrosserie de 4,92 m, qui cahce une plateforme de Deepal SL03, une berline locale. Elle embarque une batterie généreuse de 79,1 kWh de capacitié, promettant une autonomie de 600 km en Chine, dont elle ne devrait pas traverser les frontières.

Mazda EZ6

Smart #5 Concept : la Smart des baroudeurs

Le Concept Car smart #5 est le véhicule le plus spacieux et le plus polyvalent de smart à ce jour, marquant l’entrée de la marque tout électrique dans le segment des SUV compacts. Cubique et doté de tout l’équipement pour s’aventurer loin de la civilisation, ce SUV embarque une batterie de 100 kWh, associé à une technologie 800 V. Reste que la version de série qui en découlera devrait se montrer bien moins spectaculaire, même si la silhouette subsistera pour pouvoir embarquer sept places, comme un Mercedes EQB. La puissance maximale pourra atteindre les 428 ch, comme sur le Volvo EX30.

Smart #5

Toyota bZ3C et bZ3x : pas pour nous

A l’instar de Honda, Toyota est très présent sur la scène des voitures électriques en Chine. Pour continuer sur sa lancée, la marque a dévoilé au salon de Pékin les bZ3C et bZ3X, deux SUV entièrement électrique. Si le premier joue les crossovers en adoptant la forme d’une berline surélevée, le second est plus traditionnel avec une silhouette de gros SUV à sept place. Respectivement développés par FAW et GAC, ces deux modèles ne connaîtront jamais de carrière en dehors de la Chine.

Nouveau concept Toyota
Toyota bz3x

Venucia VX6 : le cheval de Troie de Nissan

Associé à Dongfeng pour asseoir sa présence en Chine, Nissan a lancé un nouveau SUV électrique sous le nom de Venucia VX6. Reprenant les codes stylistiques modernes avec des traits acérés, le SUV a été pensé pour un usage familiale, et se rapporche d’un monospace, encore en vogue en Asie. Côté technique, les entreprises se sont montrées avares en informations. Mais on sait qu’il devrait recevoir un moteur de 220 ch, alimenté par une batterie LFP fournie par CATL, dotée d’une puissance de recharge rapide de 480 kW grâce à sa technologie 800 V.

Venucia VX6

Volkswagen ID. Code : la relève est assurée

Volkswagen est particulièrement présent en Chine : sur place, le constructeur allemand propose tout un éventail de modèles basés sur la plateforme MEB, que l’on ne verra jamais chez nous. Et ça sera très certainement le cas de la concrétisation en série de l’ID. Code, un concept annonciateur de la prochaine génération de SUV électriques. Ces derniers devraient profiter de la plateforme CMP, pour China Main Platform, développée avec Xpeng et réservée aux électriques proposés en Chine. Bref, rien qui nous concernera dans un avenir proche.

Volkswagen ID.Code

Retrouvez tous nos essais détaillés dans nos magazines Génération Électrique et Hybride. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Continuez votre lecture

Citroën C5 X 225

Essai Citroën C5 X Hybrid 225

0
L’héritage hydropneumatique La suspension hydraulique de Citroën a largement contribué à la réputation des ses berlines confortables. La marque aux Chevrons renoue avec son héritage...