fbpx
AccueilACTUSGuide d'achat BYD

Guide d’achat BYD

BYD Dolphin

BYD ATTO3

Dans sa grande offensive, BYD lance l’Atto3, un SUV compact de 4,46 m de long. Aussi grand qu’un Mercedes EQA, il offre un volume à bord des plus appréciables, avec suffisamment d’espace à l’avant et une garde aux genoux confortable à l’arrière. Merci à l’empattement de 2,72 m. Le coffre de 440 l apparaît en revanche dans la moyenne, sans plus. Le plancher reste modulable pour pouvoir faire varier la hauteur sous tablette, ou ranger des câbles sous la plaque. Dommage, son architecture mécanique ne permet pas l’intégration d’un rangement sous le capot. À bord, le dessin exotique est assez proche de ce que l’on retrouve ailleurs dans la gamme. Les coquetteries ne manquent pas, mais il fait l’effort d’une finition soignée avec des matériaux de qualité. 

Certaines concurrentes européennes ne peuvent pas en dire autant. Sur la route, le châssis de l’Atto3 séduit avec un niveau de confort très agréable. Posé sur des pneus de qualité, il présente une tenue de route tout à fait rassurante. Le SUV est équipé d’une seule batterie LFP de 60,5 kWh. Dans la moyenne du segment, elle autorise près de 400 km d’autonomie en ville. En revanche, les choses se corsent sur l’autoroute avec pas plus de 240 km sans marge. Dommage, d’autant que l’Atto3 ne brille pas en matière de recharge rapide : il faut compter trois quarts d’heure pour faire le plein ! C’est long. Surtout, la batterie ne profite pas d’un système de refroidissement optimal, ce qui peut parfois allonger le temps d’immobilisation. Bref, s’il est agréable à rouler, il affiche une polyvalence en retrait d’un MG ZS EV, pour un prix tout de même corsé.

BYD

BYD DOLPHIN

La Dolphin devrait être l’un des modèles les plus vendus de BYD en Europe… Tarif contenu oblige. Cette compacte à la silhouette de monospace un peu désuète se place pile en face de la MG4, une des plus redoutables de sa catégorie. Certes, l’avantage du tarif est moins flagrant en 2024 qu’en 2023 : les chinoises ont perdu leur bonus et dans le même temps, les européennes cassent les prix. La tache va être plus rude pour la Dolphin, qui se heurte désormais à des Renault Megane E-Tech et Volkswagen ID.3 à peine plus chères pour le client. Pour autant, cette BYD ne démérite pas. Depuis notre essai d’un modèle de présérie, les progrès sont immenses, tenant principalement à la nouvelle monte pneumatique. Les médiocres gommes Ling Long ont cédé la place à des Hankook bien plus convaincants. Désormais, le comportement routier apparaît sain, toujours secondé par un confort très satisfaisant. Dommage que la suspension arrière soit sensible au pompage sur mauvaise route. La batterie, d’une capacité brute de 60,4 kWh, se situe dans la moyenne de la catégorie, tout comme la consommation. On peut atteindre 310 km en conditions réelles, sur un parcours mixte. Honnête, mais la charge est trop lente, avec 40 minutes pour passer de 10 % à 80 %. Il est vrai que peu de concurrentes font mieux. Homogène, la Dolphin ne présente pas de défaut majeur. De quoi en faire une intéressante alternative aux stars de la catégorie.

BYD Dolphin

Retrouvez notre guide d’achat complet dans les pages de Génération Électrique et hybride numéro 16. Disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Continuez votre lecture

Renault Megan E-Tech

Guide d’achat Renault Twingo E-Tech

0
La nouvelle Twingo électrique se destine à un usage exclusivement urbain. Mais elle est bien plus abordable que sa sœur, la Renault Zoé. A...
BYD Dolphin

Guide d’achat BYD