Après l’EQC, c’est au tour de l’EQA de voir le jour : le SUV compact de Mercedes promet 426 km d’autonomie dès son lancement.

A fond dans sa stratégie d’électrification, Mercedes apporte un nouveau membre à sa gamme EQ. Le Mercedes EQA entend bien généraliser la vision de Stuttgart en matière de voiture électrique en attaquant désormais par le bas.

Alors que Mercedes ne dispose pas encore de plateforme électrique, l’EQA fait donc comme son grand frère EQC et adopte la plateforme d’un modèle existant. Il s’agit ici de celle du Mercedes GLA, étroitement dérivée de la Classe A. Le SUV adopte donc des dimensions similaires à son frère thermique avec une longueur de 4,46 mètres.

Le Mercedes EQA sous la barre des 50 000 €

Dès le lancement, seul le Mercedes EQA 250 sera proposé au catalogue. Il proposera un moteur de 190 ch pour 375 Nm de couple. Avec une batterie de 66,5 kWh de capacité utile, l’autonomie touchera les 426 km sur le cycle WLTP. Soit à peine moins que les 400 km dans le monde réel.

Des versions à transmission intégrale (deux moteurs électriques) et grande autonomie (500 km) arriveront plus tard. La grille tarifaire française n’a pas été précisée mais le SUV 250 s’affichera sous les 50 000 €.