fbpx
AccueilA LA UNEEssai Citroën C5 X Hybrid 225

Essai Citroën C5 X Hybrid 225

Citroën C5 X 225

L’héritage hydropneumatique

La suspension hydraulique de Citroën a largement contribué à la réputation des ses berlines confortables. La marque aux Chevrons renoue avec son héritage en sortant la C5 X Hybrid, qui conjugue la mobilité électrique au confort ouaté.

Les statistiques l’affirment : Citroën est la première marque qui ressort lorsqu’il est question d’évoquer le confort automobile. Son secret n’est autre que l’innovante suspension hydropneumatique à liquide minéral hydraulique qui a permis aux berlines françaises de gagner leur réputation. Un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, mais Citroën revient à ses fondamentaux avec la C5 X. Ou presque.

Car la nouvelle berline de la marque qui trompe son monde joue aussi les surélevées avec une hauteur de caisse généreuse et des gimmicks stylistiques à l’avenant, à l’image des protections noires des passages de roues. Mi berline, mi break, mi SUV, sans être tout ça à la fois, elle entre dans la sphère des incasables crossovers avec sa longueur de 4,80 m, à peine plus longue que celle d’une Peugeot 508 SW.

Pas plus berline malgré ses évocations, sa suspension suit la même trajectoire : évoquer sans copier un système qui n’a plus le vent en poupe. Elle fait le choix ici pour y arriver d’un amortissement à double butées hydrauliques, pilotées dans cette version hybride rechargeable. Question d’image. Cette suspension s’accompagne aussi des ressorts les plus souples que les ingénieurs ont pu obtenir dans les banques d’organes mécaniques des fournisseurs.

Un confort en haut du tableau

En résulte alors un confort qui figure tout en haut du panier dans le paysage automobile actuel. C’est en mode Confort que la C5 X offre le plus de moelleux, avec un effet tapis volant marqué. En revanche, les plus sensibles pourraient rapidement se sentir malade, comme à la grande époque des hydroën. Les choses s’améliorent avec le mode Sport qui semble trouver le meilleur compromis, au détriment toutefois d’un paramétrage mécanique alerte et d’un bloc thermique constamment éveillé pour fournir le maximum de puissance.

Intérieur Citroën C5 X

Ce n’est pourtant pas ce paramétrage qui sied le mieux à la philosophie de la Citroën C5 X, qui apporte, au contraire de ses devancières, une mécanique hybride et la possibilité d’évoluer à la seule force du moteur électrique. Reposant sur la nouvelle itération V3 de la plateforme EMP2, sur laquelle reposent les dernières DS 4 e-Tense et Peugeot 308.

On retrouve donc sous le capot l’habituel moteur 1,6 l essence de 180 ch associé à un moteur électrique de 110 ch installé dans la boîte automatique EAT8. En revanche, la batterie de 12,4 kWh (dont 10,0 kWh de capacité utile) positionnée à l’arrière est de dernière génération et se compose de cellules dites poches. Elle profite aussi d’une nouvelle gestion électronique qui lui permet de mieux gérer l’énergie. Mais ce qui fonctionne assez bien avec une compacte, l’est un peu moins avec une « berline » de cette envergure. Batterie pleine, la consommation peut en effet passer sous la barre des 5,0 l/100 km. Mais la charge disparaît vite. Batterie vide, il faudra compter sur une moyenne de 7,0 l/100 km, et jusqu’à 8,3 l/100 km sur autoroute. C’est beaucoup !

 

Une routière limitée

En mode 100 % électrique, elle est capable d’approcher des 40 km d’autonomie. Voire un peu plus pour les spécialistes de l’éco-conduite sur les terrains les plus favorables. La recharge est confiée de son côté à un système embarqué d’une puissance de 3,7 kW, ou de 7,4 kW en option, au prix de 400 € hors câble adéquat. Préférez ce dernier choix pour faire le plein en 1h40 sur les bornes publiques.

Sur le papier, la Citroën C5 X a tous les critères pour séduire la clientèle nostalgique des grandes Citroën. Surélevée comme en position haute, « profilée » comme une CX, elle marie le moelleux de sa suspension sans équivalent chez les généralistes la mobilité électrique. Mais cette dernière est de courte durée, alors que ses interventions sur autoroute sont rares. Les gros rouleurs pourraient ne pas y trouver leur compte avec un réservoir d’autant plus réduit à 40 l seulement pour faire de la place à la batterie, ce qui limite son autonomie globale.

C5 sur route

Les avantages et inconvénients

Les plus :
– Confort remarquable
– Habitabilité correcte
– Equipement en série fourni

Les moins :
– Réservoir réduit
– Comportement sous-vireur
– Autonomie électrique

Retrouvez tous nos magazines dans notre boutique en ligne ! 

Couverture Génération Électrique et Hybride #16

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Continuez votre lecture

Citroën C5 X 225

Essai Citroën C5 X Hybrid 225

0
L’héritage hydropneumatique La suspension hydraulique de Citroën a largement contribué à la réputation des ses berlines confortables. La marque aux Chevrons renoue avec son héritage...