voiture électrique

En septembre : les véhicules électriques et hybrides rechargeables affichent une hausse de + 206 % avec 18 588 immatriculations et 8,8 % de part de marché !

Sur un marché automobile en berne en septembre, les modèles électriques et hybrides rechargeables confirment leur succès avec plus de 18 500 immatriculations. Ce qui représente 8,8 % de part de marché. Au total, depuis janvier 2020, 116 588 véhicules électrifiés rechargeables ont été mis en circulation. (Soit 80 000 de plus qu’à la même période en 2019).

En septembre, les véhicules électriques et hybrides rechargeables (PHEV) ont représenté 8,8 % du marché avec 18 588 immatriculations. Soit + 206 % par rapport à septembre 2019. Sur un marché automobile globalement en retrait (- 3 %). Les modèles électrifiés rechargeables séduisent plus que jamais les automobilistes et la tendance à la hausse observée depuis le début de l’année se confirme.

Ces excellents chiffres permettent de rattraper le retard pris durant le confinement sur l’objectif des 170 000 immatriculations prévues par le contrat stratégique de filière pour 2020. Aujourd’hui, 70% de l’objectif est réalisé.

Cécile Goubet, Déléguée générale de l’Avere-France, s’en réjouit : ”Avec plus de 18 500 immatriculations en septembre, les véhicules électriques et hybrides rechargeables donnent le ton et montrent à ceux qui en doutaient encore qu’ils n’ont plus vocation à jouer les seconds rôles. Les 9 % de part de marché qu’ils se sont octroyés le mois dernier en sont la preuve et les 116 588 véhicules électrifiés rechargeables mis en circulation depuis le début de l’année – soit près de 80 000 de plus qu’à la même période en 2019 la confirmation. Une hausse impressionnante, que les aides à l’achat ne peuvent pas expliquer seules.”

Voitures particulières électriques : 10 011 immatriculations (+ 138 %)

10 011 voitures particulières électriques ont été livrées en septembre, soit une hausse de + 138 % par rapport à la même période en 2019. La Renault Zoé domine toujours le classement avec 2 878 immatriculations (+ 84 % en comparaison avec septembre 2019 pour 29 % de part de marché). La Peugeot e-208 s’octroie la deuxième place (1 230 modèles mis à la route, soit 12 % de PDM). La Tesla Model 3 arrive troisième (+ 2% par rapport à septembre 2019 avec 1 083 immatriculations et 11% de PDM), mettant fin à plusieurs mois de baisse de ses immatriculations.

Tout juste introduite en concession, la nouvelle Volkswagen ID.3 se place d’ores et déjà quatrième du classement, avec 616 immatriculations sur la période. Elle passe devant le Kia E- Niro (583 immatriculations, + 329 % en 1 an). Au total, depuis le début de l’année 2020, 70 538 véhicules particuliers électriques ont été immatriculés (soit une hausse de + 132 % par rapport à la même période en 2019).

Le segment représente 5,9 % des immatriculations enregistrées. Les modèles les plus vendus sont la Renault Zoé (25 980 unités ; 37 % de part de marché), la Peugeot e-208 (12 146 ; 17 % de PDM) et la Tesla Model 3 (5 025 ; 7 % de PDM).

Utilitaires légers électriques : 706 immatriculations (+ 37 %)

Le segment des utilitaires légers électriques repart à la hausse après l’accalmie de cet été. 706 immatriculations ont été réalisées versus 514 en septembre 2019 (+ 37 %). Les 3 utilitaires légers électriques les plus vendus sont le Renault Kangoo ZE (251 modèles livrés ; + 7 % par rapport à septembre 2019 pour 36 % de part de marché), la Renault Zoé (129 voitures mises en circulation ; + 207 % ; 18 % de PDM) et le Nissan e-NV200 ex-aquo avec la Peugeot e-208 (61 unités dans les deux cas ; – 38 % en 1 an pour le Nissan ; 9 % de PDM). L’électrique représente 1,7 % des utilitaires immatriculés sur la période.

Au total, depuis le début de l’année 2020, 5 557 utilitaires légers électriques ont été immatriculés. (Soit une baisse de – 8 % par rapport à la même période en 2019).
Le Renault Kangoo ZE (2 200 unités ; 40 % de parts de marché), la Renault Zoé (1 164 ; 21 % de PDM) et le Nissan e-NV200 (507 ; 9 % de PDM) ont été les véhicules du segment les plus immatriculés depuis janvier 2020.

Hybrides rechargeables : 7 867 immatriculations (+ 486 %)

7 867 véhicules hybrides rechargeables ont été immatriculés contre 1 343 en septembre 2019 (soit une progression de + 486 %). En 1 an, l’offre en véhicules hybrides rechargeables s’est considérablement étoffée, puisque 58 nouveaux modèles sont entrés dans les immatriculations.

Le Renault Captur s’impose à la première place. (899 unités mises à la route, soit 11 % de PDM). Et détrône ainsi le Peugeot 3008 (583 immatriculations, 7 % de PDM). La troisième place revient au Volvo XC40 (465 modèles mis en circulation ; 6 % de PDM), talonné de près par le Mercedes GLC (460 exemplaires immatriculés) et l’Audi Q5 (440 immatriculations). Le segment, largement dominé par des SUV, représente 3,7 % des immatriculations enregistrées sur la période.

Au total, depuis le début de l’année 2020, 40 467 véhicules légers hybrides rechargeables ont été immatriculés (+ 244 % par rapport à 2019). Au top 3 des véhicules légers hybrides rechargeables les plus immatriculés : le Peugeot 3008 (4 890 unités ; 12 % de parts de marché), le DS 7 Crossback (3 385 ; 8 % de PDM) et la Peugeot 508 (2 168 ; 5 % de PDM).

Pôle d’information, d’échanges et d’expertise, l’Avere-France est une association nationale créée en 1978 sous l’impulsion de la Commission Européenne. Sa vocation est de favoriser et promouvoir l’acquisition et l’utilisation des véhicules électriques et hybrides rechargeables, notamment en stimulant et accompagnant le déploiement de la mobilité électrique auprès des collectivités locales et des entreprises. Elle rassemble les acteurs de l’écosystème de la mobilité électrique, dans les domaines industriel, commercial, institutionnel ou associatif.