Un coup d’avance

Volvo a réussi à arriver le premier sur le segment des SUV compacts hybrides rechargeables premium. Ce modèle convaincant parvient à afficher des consommations relativement raisonnables, et un bel agrément grâce à une transmission bien pensée.

Volvo a toujours un coup d’avance dès lors qu’on parle de SUV hybride rechargeable. Son gros XC90 comptait parmi les pionniers de sa catégorie, et c’est également le cas pour ce XC40. Mais cette fois, il s’agit clairement d’un coup de chance : car ce SUV est le dernier de la gamme à proposer une telle motorisation, et il apparaît presque inexplicable que les concurrents n’aient pas déjà dégainé. Il s’en est fallu de peu ! Le DS 7 Crossback est une taille au-dessus et le BMW X1 n’est arrivé que quelques semaines plus tard…

Alors que la motorisation qu’il emprunte coule des jours heureux sous le capot du monospace Série 2 Active Tourer depuis plusieurs années. Rien ou presque ne permet de différencier au premier regard ce XC40 Recharge T5 (tous les modèles hybrides rechargeables et électriques de la gamme Volvo prendront l’appellation Recharge) d’un autre XC40. Tant mieux ! Car le style original et assez épuré de ce suédois est un de ses arguments de vente. Sous le capot également, il y a originalité. Ce SUV adopte en effet une mécanique totalement différente de celle déjà connue sur les autres modèles de la marque, basés sur la plateforme SPA (lire notre essai de la S60 Polestar Engineered dans le numéro 3 de Génération Electrique et Hybride). A cela une bonne raison : le XC40 est basé sur une autre architecture, dénommée CMA et destinée aux modèles compacts du groupe Geely.

Une transmission futée

Ici, pas de transmission intégrale. Pour des raisons de coût, il n’y a qu’un seul moteur électrique, inclus dans la boîte de vitesse à double embrayage et sept rapports. Celle-ci a été conçue par CEVT (China Euro Vehicle Technology), filiale du groupe Geely en charge de l’ingénierie de composants mécaniques. Sa conception ne manque pas d’intelligence : le moteur électrique de 82 ch est implanté sur l’arbre des rapports impairs.

En deuxième, quatrième ou sixième, la force des deux moteurs passe donc par cet unique arbre de transmission. Lorsqu’un des rapports impairs est engagé, le couple du moteur thermique passe par l’arbre impair, et celui du moteur électrique par l’arbre pair, qui fonctionne en parallèle. Cette solution permet d’économiser de l’espace et un embrayage supplémentaire, par rapport aux architectures où le moteur électrique est pris en sandwich entre la boîte de vitesses et le moteur essence. Ce dernier est un trois-cylindres, inauguré il y a quelques mois par le XC40, et développant ici 160 ch. La puissance cumulée s’élève donc à un total respectable de 262 ch.

Volvo XC40

Retrouvez l’intégralité de cet essai sur la Volvo XC40 Recharge T5 R Design
dans Génération Electrique n°4 

VOLVO XC40 Recharge T5 R Design
PRIX : 50 400 €
À PARTIR DE 47 900 €

MOTORISATION
Type :
trois-cylindres essence turbo + moteur électrique
Cylindrée [cm3] : 1.477
Puis. max. [ch à tr/min] : 180 à 5.800 + 82 (262 combiné)
Couple maxi [Nm à tr/min] : 265 + 82
Boîte de vitesses : automatique à double em- brayage CEVT à 7 rapports
Transmission : traction
Nbre de portes/places : 5/5
Suspension AV/AR : McPherson/multibras
Electronique embarquée : ESP, système de choix de modes de conduite
Stop & Start : oui
Pneus/Jantes : Conti Eco Contact 6 235/50R19

DIMENSIONS/CAPACITÉS
L/l/h [mm] : 4.425/1.863/1.652
Empattement [mm] : 2.702
Garde au sol [mm] : 211
Poids à vide [kg] : 1.871
Poids tractable [kg] : 1.800
Vitesse maximale [km/h] : 180
0 à 100 km/h (s) : 7,3
Mixte/urbain/extra urbain : 2,0/nc/nc
Emission CO2 (g/km) : 47