Dans le sillage d’une importante stratégie d’électrification menée par le groupe Volkswagen, la marque tchèque entre sérieusement dans le segment des voitures électriques avec l’Enyaq iV.

Contrairement à la Skoda Citigo e iV, dont la base thermique a totalement été électrifiée, le Skoda Enyaq iV repose sur la nouvelle plateforme dédiée MEB, partagée avec la Volkswagen ID. et le prochain SUV ID.4. La primeur est la marque de Mlada Boleslav donc, qui lance un SUV cinq places de 4,65 mètres de long. Il vient se positionner entre le tout récent Nissan Ariya et le Jaguar I-Pace en matière de dimensions. Toujours au rayon volume, il promet un espace de chargement de 585 litres dans le coffre.

 

 

 

 

 

L’habitacle conserve une apparence traditionnel avec toute la qualité que nous connaissons à Skoda. Il se montre toutefois plus épuré que les modèles thermiques et se distingue par le large écran tactile central de 13 pouces. Le conducteur profite aussi d’un combiné d’instrumentation numérique mais à la taille bien plus modeste de 5,3 pouces. Toutefois, un affichage tête-haute en réalité augmentée pourra être pioché dans le catalogue des options.

Le Skoda Enyaq iV sera décliné en cinq versions avec deux ou quatre roues motrices et trois tailles de batteries différentes (52 kWh, 58 kWh ou 77 kWh de capacités utiles). Les versions haut de gamme hériteront de la transmission intégrale à deux moteurs et d’une version RS plus sportive avec un total de 306 ch. Les autonomies seront comprises entre 340 km et 510 km avec le Enyaq iV 80.

 

 

 

 

 

La recharge lente sera exclusivement assurée par un chargeur de 11 kW (sauf pour l’entrée de gamme avec 7,2 kW). La recharge rapide affichera plusieurs niveaux de puissance : 50 kW en entrée de gamme, 100 kW avec la version iV 60 et 120 kW avec les modèles à grosse batterie.

Le Skoda Enyaq arrivera sur les routes au premier semestre 2021 avec un prix débutant autour des 35 000 euros.