Dodge va peu à peu abandonner ses traditionnels moteurs V8 au profit des technologies électriques. Mais l’âme sera toujours la même.

Désormais intégrée dans le groupe Stellantis, la marque Dodge doit suivre la trajectoire choisie par les décisionnaires, qui mène tout droit vers une électrification totale de tous les modèles. Mais pas question pour Dodge d’abandonner son fond de commerce.

Peu de temps après la Tesla Model S Plaid, qui détient les records d’accélération pour une une voiture de série, Dodge a annoncé son retour sur la scène. Après la Demon, la marque américaine sortira la première eMuscle, une Muscle Car électrique.

Preès de 1 000 ch pour la Dodge eMuscle

N’en déplaise aux puristes donc, qui devront s’y faire. Mais la eMuscle devrait mettre tout le monde d’accord avec un niveau de puissance entre 900 ch et 1 000 ch. Ses deux moteurs, fournissant une traction intégrale, lui permettraient de faire mieux que la Challenger Demon et ses 2,1 s sur le 0-100 km/h, mais aussi mieux que les 1,9 s de la Model S Plaid sur le même exercice.

La première concrétisation de la eMuscle est attendue pour 2024.