station de recharge

Pour mieux marquer la rupture, Shell a converti une ancienne station-service en station de recharge au milieu de Londres.

Si la route est encore longue, la voiture électrique gagne lentement du terrain sur la voiture thermique. Pour mieux préparer son arrivée en masse, les opérateurs s’adaptent. Mais aussi les pétroliers, à l’image de Shell, qui n’a pas que symboliquement remplacé une station-service par une station de recharge.

A l’image de Total à la Défense, l’entreprise a décidé de convertir une station installée dans le quartier de Fulham à Londres. L’ensemble du site a fait l’objet de modifications, afin de s’adapter aux besoins des voitures électriques pour la recharge. Les bornes sont installées sous des auvents en bois habillés de panneaux solaires.

La première station de recharge Shell en Angleterre

Shell a noué un partenariat avec l’entreprise australienne Tritium pour l’installation de bornes. Au total, neuf unités rapides équipent cette station, avec une puissance unitaire maximale de 175 kW en courant continu.

Le pétrolier promet l’installation de 5 000 bornes à travers l’Angleterre d’ici 2025, avec plusieurs stations de ce type.