plan de soutien automobile

Même plus d’un an après le dernier confinement, la Covid-19 continue de faire des dégâts sur l’économie. L’automobile a bien souffert de cette crise, c’est pourquoi le gouvernement a mis en place le plan de soutien automobile. 

Comme beaucoup d’autres, l’industrie automobile a énormément souffert de la crise sanitaire et économique. Ce secteur de l’économie, au plus fort de la crise, a enregistré une chute de son activité de 80%. Le gouvernement a donc pris les choses en main en augmentant le montant des aides à l’achat d’une voiture pour relancer l’activité. Ces aides financières s’intègrent dans l’objectif de la France de “devenir la première nation productrice de voitures électriques” (Emmanuel Macron). Primes à la conversion, bonus écologique, le gouvernement développe son plan de soutien automobile.

Un bonus écologique revu à la hausse

Pour rappel, le bonus écologique autorisait une aide de 6 000 euros pour les particuliers achetant une voiture électrique inférieure ou égale à 45 000 euros. Suite à la crise économique, l’aide a été rehaussée à 7 000 euros. Pour les véhicules coûtant entre 45 000 et 60 000 euros, le bonus écologique s’élève à 3 000 euros.

plan de soutien automobile

Les entreprises peuvent aussi bénéficier du plan de soutien automobile

Ces dernières ont aussi été en première ligne lors de la crise sanitaire et économique. C’est pourquoi le plan de soutien automobile peut aussi bénéficier aux entreprises. Les véhicules électriques de types utilitaires et particuliers peuvent prétendre à une aide de 5 000 euros. Cette aide s’applique aux automobiles électriques dont le prix se situe entre 45 000 et 60 000 euros.

Plan de soutien automobile : les hybrides rechargeables n’ont pas été oubliés !

Ces modèles offrent moins d’aides que les véhicules électriques à cause, justement, de leur caractère hybride. Cependant, le plan de soutien automobile prévoit aussi des petits coups de pouce à l’achat d’une hybride rechargeable. Alors qu’initialement, elles n’étaient pas destinées à bénéficier du bonus écologique, ce dernier s’applique finalement à hauteur de 2 000 euros. Mais les conditions d’éligibilité sont moins souples que pour les voitures électriques. En effet, les hybrides doivent coûter moins de 50 000 euros, avoir une autonomie d’au moins 50 kilomètres en ville et rejeter moins de 50g/Km de CO2.

Une pratique qui a poussé certains constructeurs à revoir le prix de leurs modèles rechargeables à la baisse.

Comment profiter de la prime à la conversion ?

Avant, seules les personnes ayant un revenu fiscal de référence inférieur à 13 500 euros (par part) pouvaient prétendre à la prime de conversion. Mais le plan de soutien automobile change les règles et élargit l’accès à cette aide.

aides de l'état

En bénéficier lorsque le revenu fiscal de référence est supérieur à 13 500 euros par part

Dans ce cas, le véhicule doit avoir été acheté ou loué après le 28 avril 2022. Seuls les véhicules électriques et hybrides rechargeables y sont éligibles. Si votre véhicule est daté ultérieurement au 28 avril, il vous est toujours possible de bénéficier de la prime à la conversion, mais selon des critères différents.

Le véhicule doit avoir été immatriculé en France avant janvier 2006 pour un essence et avant janvier 2011 pour un diesel. Il doit aussi appartenir au demandeur de la prime à la conversion depuis au moins un an. L’automobile doit aussi être assurée depuis un an minimum. Le propriétaire doit remettre son véhicule en casse dans les 3 mois précédents la facturation d’une nouvelle voiture. Il peut aussi le faire dans les 6 mois après facturation.

Pour les véhicules provenants d’un propriétaire bénéficiant de revenus fiscaux inférieurs ou égaux à 13 500 euros, les mêmes conditions s’appliquent.