Skoda Citigo

Elle a tout pour plaire

Aux côtés de la Superb hybride rechargeable, la Skoda Citigo inaugure aussi un nouveau badge au sein de la gamme, le e iV. Suivant la trajectoire des autres modèles du groupe Volkswagen, la citadine adopte la technologie électrique.

Directement dérivée de la Volkswagen Up!, la Skoda Citigo est apparue au catalogue de la marque en 2012 au sein de la gamme partagée New Small Family. Partageant aussi sa plateforme et son manque de formes avec la Seat Mii, la Skoda Citigo empruntait les mêmes mécaniques de la Up!. Avec l’arrivée de la technologique électrique, la Citigo adopte la même trajectoire, mais abandonne définitivement tous ses moteurs à bougies.

Une autonomie confortable en ville

La Skoda Citigo e iV embarque le moteur électrique de 83 ch, alimenté par un pack de batterie d’une capacité totale de 36,8 kWh. Soit une fiche technique parfaitement similaire à celle de ses demi-sœurs allemande et espagnole. Sur le papier, la micro-citadine tchèque est capable d’aller chercher les 274 km d’autonomie sur une seule charge. Une performance notamment possible avec le mode Eco+, qui bride la puissance à 54 ch (40kW) pour 133 Nm, et fait chuter la vitesse maximale de 130 km/h à 90 km/h.

Au terme de notre court essai dans les ruelles de La Haye, aux Pays- Bas, la Skoda
Citigo e iV a affiché une consommation honorable. Qui, d’après nos calculs, se stabilise autour des 14 kWh/100 km. Ainsi, les 200 km d’autonomie sur un parcours urbain et extra-urbain ne semblent pas une valeur idyllique, et les pieds légers où les trajets exclusivement intramuros permettraient de gagner encore en rayon d’action. Toutefois, il faudra être prévoyant pour la recharge, puisque l’entrée de gamme ne propose pas de recharge rapide à 40 kW. Seuls les câbles Mode 2 et Mode 3 sont fournis, permettant une recharge à 100 % en 16 heures sur une prise domestique, ou en 5h30 avec une Wallbox dédiée.

Près d’une décennie de retard

Comme toutes les voitures électriques, la conduite de la Citigo e iV est douce et forcément silencieuse. Le filtrage de la suspension conserve les qualités du modèle thermique, mais se montrera sans doute un peu plus cassant sur les pavés. Alors que la direction, qui n’invite pas à enchaîner une route de montagne, se révèle satisfaisante dans les centres urbains. Cette dernière n’apprécie guère non plus les franches accélération en sortie de rond-point ou au feu vert, où les 213 Nm de couple saturent très rapidement le train avant.

Reposant sur une plateforme de citadine sortie en 2012, la Skoda Citigo e iV surprend avec son atmosphère aux antipodes de la petite voiture électrique : le démarrage s’effectue avec une clé traditionnelle dans le Neiman et le combiné d’instrumentation à aiguilles détonne. L’affichage central est avare en informations et la navigation n’est disponible qu’avec un smartphone, posé sur le socle dédié de la planche de bord. Tout semble alors daté de la précédente décennie, mais la conception permet en revanche d’embarquer les batteries sans limiter l’habitabilité ni le coffre de 256 litres, somme toute correcte pour une voiture de 3,60 mètres.

Retrouvez l’intégralité de cet essai sur la Skoda Citigo E IV
dans 
Génération Électrique n°2

SKODA CITIGO E IV
PRIX: À PARTIR DE : 21 600€

MOTORISATION
Type : Synchrone à aimant permanent
Puis. max. [ch.] : 83 ch
Couple maxi [Nm] : 212 Nm
Boîte de vitesses : EQ210 à rapport unique
Transmission : traction
Nbre de portes/places : 5 portes / 5 places
Electronique embarquée : ESP
Pneus/Jantes : 185/50 R 16 / Jantes aluminium

DIMENSIONS/CAPACITÉS
L/l/h [mm] : 3 597 mm / 1 645 mm / 1 481 mm
Empattement [mm] : 2 422 mm
Garde au sol [mm] : 141 mm
Poids à vide [kg] : 1 235 kg
Vitesse maximale [km/h] : 130 km/h
0 à 100 km/h (s) : 12,5 secondes
Autonomie constructeur (WLTP)
Mixte : 225 km – 270 km
Emission CO2 (g/km) : 0 g/km