fbpx
AccueilA LA UNEEssai Honda e:Ny1 : le japonais à l'accent chinois

Essai Honda e:Ny1 : le japonais à l’accent chinois

Après la Honda e, la marque japonaise revient sur le segment des électriques avec le e:Ny1.

Derrière sa silhouette de HR-V 100 % électrique se cache toutefois une conception nouvelle

Aussi mignonne et attirante soit-elle, la Honda e n’a pas marqué les livres d’histoire de la voiture électrique : son rapport prix/autonomie n’était pas à la hauteur de ce coup de cœur. Toujours prudent en matière d’approche dans le segment des voitures sans émissions, Honda tourne une page et présente le e:Ny1 (prononcez Anyone), le premier véhicule de son offensive e:Progress. Au levé de rideaux, ce SUV n’était pas une surprise. Et pour cause : il reprend la silhouette et les canons stylistiques du HR-V. Cependant, si ce dernier repose sur une plateforme modifiée de Jazz, le e:Ny1 part d’une feuille blanche. Il se base plus précisément sur l’unité technique e:N Architecture F qui sera dédiée aux véhicules électriques de la gamme. Une plateforme que l’on retrouve aussi sous les e:NS1 et e:NP1, les frangins chinois de ce e:Ny1, fabriqués respectivement par Dongfeng et GAC, les deux partenaires industriels de Honda dans cette partie du globe. Vous suivez ? Bref, ce mélange des genres donne donc au SUV électrique des origines davantage chinoises que véritablement japonaises comme les autres voitures de la marque. On y retrouve aussi des composants en provenance d’autres fabricants de l’Empire du Milieu, à l’image de la batterie CATL de 61,9 kWh de capacité utile. Celle-ci alimente un moteur électrique installé à l’avant d’une puissance de 204 ch. Correct sur le papier pour mettre en mouvement les 1 756 kg du SUV, avec une 0-100 km/h en 7,6 s.

Une polyvalence (dans la) moyenne

Cependant, Honda affirme avoir volontairement adouci la courbe de puissance afin d’éviter le mal des transports, assez régulier avec l’instantanéité des électriques. Toujours dans cette optique, le freinage régénératif réglable sur trois niveaux via les palettes se désactive afin d’éviter les à-coups. En résulte une conduite plutôt agréable dans un environnement assez bien insonorisé. Cependant, les suspensions sont ici bien plus fermes qu’à bord d’un HR-V. Sur les routes parfaitement lisses, le comportement en est le premier bénéficiaire avec un SUV bien campé sur ses appuis. En revanche, lorsque la chaussée se dégrade, la filtration des aspérités n’est pas optimale.

Bref, la douceur de conduite apparaît comme le point fort de SUV davantage pensé pour les trajets urbains qu’autoroutier. Car si la consommation peut se montrer assez raisonnable au quotidien avec une moyenne proche des 16 kWh/100 km, l’appétit sur l’autoroute explose avec une valeur proche des 24 kWh/100 km. Cela se traduit donc par un rayon d’action total de 260 km, soit bien moins lorsqu’il faudra penser à se recharger. Dans ce cas, le e:Ny1 ne brille pas : le pic de 78 kW est en dessous de ce que propose la concurrence, et il faudra surtout attendre 45 minutes pour passer de 10 à 80 % de charge. C’est long ! Pire encore : sa batterie peut rapidement monter en température et brider la puissance, allongeant le ravitaillement à près de 1 H 30 ! Heureusement, il propose en série le chargeur de 11 kW pour les appoints quotidiens.

Un essai complet à retrouver dans les pages de Génération Electrique et Hybride numéro 15. Disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne ! 

Article précédent
Article suivant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


Continuez votre lecture

avantage véhicule électrique en ville

Les avantages de la voiture électrique en ville

0
L'essor fulgurant des véhicules électriques en milieu urbain offre une multitude d'avantages. Cette transition s’articule principalement autour de quatre axes majeurs à savoir :...
Mercedes EQS

Essai SUV Mercedes Benz EQE

Tesla Model 3

Essai Tesla Model 3