Acheter une voiture électrique va devenir inévitable pour tous les automobilistes désireux de continuer à se déplacer en voiture. Malheureusement, se procurer une automobile électrique représente un certain coût, voici quelques astuces qui vous permettront d’acheter une voiture électrique moins chère.

Acheter une voiture électrique moins chère : les aides de l’état

La voiture électrique étant devenue un point principal de la question écologique et environnementale, les pouvoirs publics encouragent et aident à acheter une voiture électrique moins chère. Bonus, primes à la conversion, aides locales découvrez ce que l’état met en place pour acheter une voiture électrique moins chère.

Le bonus écologique : une belle remise

Pour les voitures électriques ne dépassant pas les 22 222 euros

Alors que les malus atteignent des sommets lors de l’achat d’une automobile thermique, les bonus, eux, fleurissent sur le marché de l’électrique. Tous les acheteurs peuvent en bénéficier afin de pouvoir acquérir une voiture électrique pas chère. Le bonus écologique dépend uniquement du prix d’achat de votre voiture électrique. Il peut réduire le prix d’achat de votre voiture électrique de 27%. Attention, pour être éligible à cette offre, le prix du véhicule électrique ne doit pas dépasser la barre très précise des 22 222 euros. Une Dacia Spring, modèle qui affiche un prix de 17 390 euros, le bonus écologique peut faire baisser le prix jusqu’à 4 695 euros.

Dacia Spring

Pour les voitures électriques plus haut de gamme

Le bonus écologique ne s’applique pas uniquement aux voitures électriques pas chères mais aussi aux modèles plus perfectionnés et donc, plus chers. Cependant, les modalités d’application ne sont juste pas les mêmes. Pour les voitures électriques allant de 22 222 euros à 45 000, une remise de 6 000 est possible grâce au bonus écologique. Pour les modèles atteignant les 60 000 euros, l’aide chute à 2 000 euros, ce qui vous permettra toujours d’acheter votre voiture électrique moins chère que prévu. Les véhicules électriques dépassant les 60 000 euros ne sont pas éligibles au bonus écologique.

Être éligible au bonus écologique

Ce bonus étant très avantageux pour tout achat d’une voiture électrique moins chère, il faut tout de même respecter certaines conditions. Tout d’abord, l’acheteur doit impérativement résider en France et être immatriculé sur le territoire. De plus, le véhicule ne doit pas être vendu tant que les 6 000 kilomètres n’ont pas été atteint ni avant 6 mois.

acheter une voiture électrique moins chère

La prime à la conversion, cumulable au bonus écologique

Afin d’encourager les automobilistes propriétaires d’un véhicule thermique à se diriger vers la voiture électrique, la prime à la conversion vous aide financièrement. Le but ? Pour la mise en casse de votre ancien véhicule essence (immatriculé avant 2006) ou diesel (avant 2011) et l’achat d’une voiture électrique, vous bénéficiez d’une aide financière supplémentaire et cumulable avec le bonus écologique. Le barème, contrairement au bonus écologique, n’est pas le même pour tout le monde. Il dépend du revenu fiscal de référence. Le montant de l’aide peut grimper jusqu’à 5 000 euros pour les personnes dont le RFR est inférieur ou égal à 13 489 euros. noter que la prime est alors plafonnée à 80 % du coût d’acquisition du véhicule, neuf ou d’occasion. Passé ce seuil fiscal, le montant de la prime est de 2 500 €.

Acheter votre voiture électrique moins chère grâce aux collectivités

Aides locales et surprime

Aux deux grandes premières mesures mises en place par le gouvernement s’ajoutent les coups de pouces des localités. Pour acheter une voiture électrique moins chère, les habitants d’une Zone Faible Émission peuvent bénéficier d’une prime de 1000 euros. Grâce à cette surprime, le montant total de l’aide peut monter jusqu’à 12 000 euros (dans la mesure où le montant représente moins de 50% du prix d’achat du véhicule).

Une des régions les plus propices pour acheter une voiture électrique moins chère : les Bouches du Rhônes, en effet, la région propose 5 000 euros sans conditions particulières et cumulables à toutes les aides précédentes. Le microcrédit a aussi été mis en place pour les foyers à faibles revenus, avec un maximum de 5 000 € garanti à 50 % par l’Etat. Il est versé par les établissements sociaux et doit être intégralement remboursé. Pour les entreprises, les avantages fiscaux sont aussi nombreux avec une exonération de la TVS et un amortissement spécifique avec un plafond relevé à 30 000 €.

Les coûts relatifs à l’achat d’une voiture électrique

Acheter une voiture électrique moins chère n’empêche pas les dépenses directement liées (bornes de recharges). Par exemple, les travaux de pose d’une borne de recharge sont exonérés d’une partie de la TVA (taux descendant à 5,5%). Cette réduction s’applique aussi aux services d’installation et d’entretien d’un système de recharge. Pour une prise renforcée, le taux de la TVA grimpe, à 10%. Acheter une voiture électrique moins chère permet grâce aux aides permet aussi tout un accompagnement financier et ouvre notamment la porte à des crédits. En effet, le CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique) accorde un crédit de 75% des dépenses engagées pour un système de recharge (limite de 300 euros).

borne de recharge

Voilà toutes les aides qui vous permettront d’acheter une voiture électrique moins chère. Pour plus de contenus pratiques, rejoignez Génération Électrique et Hybride sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook. Retrouvez également tous les numéros de notre magazine dans notre boutique en ligne.