Malgré une année particulière, la voiture électrique bat de nouveaux records : en 2020, plus de 110 000 unités ont été immatriculées en France.

Alors que la crise sanitaire a bouleversé le segment automobile en 2020, la voiture électrique a réussi à se hisser à un niveau historique en France : au terme des 12 mois de l’année, 110 912 exemplaires ont été immatriculés.

Dès le mois de janvier, la voiture électrique signait un premier record mensuel avec un volume total de 10 954 unités écoulées. Alors en dégringolade jusqu’à atteindre seulement 1 218 exemplaires au mois d’avril, en plein confinement, les voitures propres ont gagné un second souffle dès le mois de juin : les annonces du gouvernement et les nouvelles aides (un bonus porté à 7 000 €), ont donné un coup de boost à la voiture électrique.

Une électrique sur trois est une Zoé

En reprenant un rythme de croisière à près de 10 000 unités par mois depuis le mois de septembre, les voitures électriques sont toutefois entrées dans le sprint final au mois de décembre : pour ce dernier mois de l’année, 20 734 exemplaires ont trouvé preneurs. Avec 110 912 exemplaires écoulés, la voiture électrique fait un bond de 169 % par rapport à l’année dernière et s’offre 6,4 % des parts de marché total.

Cette année, une voiture électrique sur trois vendue est une Renault Zoé : la citadine au Losange occupe la première marche du podium avec 37 409 unités immatriculées. La Peugeot e-208 franchie la ligne d’arrivée avec 16 557 exemplaires alors que 6 477 Tesla Model 3 ont été mises en circulation.