trouver de l'essence

L’essence, en proie à des pénuries et une augmentation des prix, pousse les automobilistes à se tourner vers d’autres solutions. Voitures électriques, hybrides mais pas que. Le carburant E85 est aussi de plus en plus populaire.

L’éthanol E85, qu’est-ce que c’est ?

Ce carburant, aussi connu sous le nom de bioéthanol et bénéficiant de l’appellation biocarburant est en fait un mélange d’essence classique (sans plomb 95) et d’éthanol. En effet, il est composé à 15% d’essence et à 85% d’éthanol. Mais pourquoi pollue-t-il moins que les autres carburants ? Le bioéthanol rejette ce qu’on appelle du dioxyde de carbone de surface. La quantité de CO2 rejetée correspond au cycle naturel de la planète, ce qui signifie que l’E85 ne cause aucune surpollution.

Quels véhicules peuvent rouler à l’E85 ?

Tout d’abord, il existe deux solutions pour rouler au bioéthanol. Vous pouvez soit acheter un véhicule sur le marché adapté à ce type de carburant ou bien installer directement un boîtier sur votre véhicule actuel. Malheureusement, les constructeurs à produire des modèles adaptés à l’E85 sont très peu nombreux. Pour l’instant seul Ford et Land Rover se sont essayés à l’exercice. Le premier avec le Ford Kuga Hybride Flexifuel et le second avec le Range Rover Evoque.

Il est aussi important de savoir quels types de véhicules déjà sur les routes peuvent recevoir de l’éthanol E85. Seuls les moteurs à essence (sans plomb 95 et sans plomb 98) sont aptes à rouler au bioéthanol. La présence d’essence dans ce biocarburant le rend absolument incompatible avec les moteurs à diesel, même avec l’installation d’un boîtier spécial. Adapter sa voiture au carburant E85 ne signifie pas pour autant la rendre intolérante aux autres carburants. En effet, même après l’installation d’un boîtier, vous pourrez continuer d’utiliser du sans plomb 95 ou 98.

Pour trouver toutes les stations services qui proposent du E85, rendez vous sur bioethanoilcarburant.com. 

Les véhicules compatible sur le marché

Le Range Rover Evoque

Le constructeur britannique a lancé le premier modèle de l’illustre gamme Range Rover fonctionnant au bioéthanol. Ce SUV de 200 chevaux affiche un prix de départ de 70 000 euros ce qui pourrait en freiner plus d’un. Côté performances, son moteur fonctionnant à l’éthanol E85 permet une autonomie de 400 kilomètres, ce qui peut paraître assez faible. Cela est dû à la surconsommation qu’affiche le biocarburant. Le Range Rover Evoque consomme 20 litres au 100 kilomètres sur route et 14,4 litres sur autoroute.

Range Rover Evoque E85

Le Ford Kuga Hybride Flexifuel

Contrairement au Range Rover Evoque, ce modèle peut se montrer bien plus intéressant pour l’achat d’une voiture conçue pour rouler au bioéthanol. Avant de vous expliquer pourquoi, voici un petit tour d’horizon des caractéristiques de la Ford Kuga Hybride Flexifuel. Ce modèle reste très similaire à sa sœur, la Ford Kuga Hybride classique avec le même moteur 4 cylindres. Ce dernier affiche un taux de compression élevé pour coller parfaitement avec l’utilisation de l’éthanol E85. Le principal avantage est d’ordre financier. En effet, les 100 kilomètres coûtent environ 6,40 euros de carburant. Sur le modèle sans plomb 95, les 100 kilomètres coûtent en moyenne 12,42 euros. Soit une différence de 48%. Les passages à la pompe seront donc bien moins angoissants. A noter, la Ford Kuga Hybride Flexifuel affiche un coût d’utilisation plus faible que la Toyota Yaris Hybride, une référence en la matière. Un autre avantage, la Kuga Hybride Flexifuel se montre beaucoup plus à l’aise sur route à une allure modérée, ce qui permet d’éviter une surconsommation.

Ford Kuga Hybride Flexifuel

Pourquoi installer un boîtier E85

Premièrement, c’est le calculateur de votre voiture qui indique votre quantité d’essence restante sur l’affichage du tableau de bord. Ce dernier est programmé en fonction des propriétés du sans plomb 95 ou 98. Avec du bioéthanol, le calculateur est incapable d’indiquer votre quantité de carburant. C’est pourquoi un boîtier spécial doit être installé. Les constructeurs comme Ford optent, eux, pour une reprogrammation du calculateur, pratique interdite par la loi en France puisque non homologuée.

Les avantages et les inconvénients du E85

Une fiscalité avantageuse

L’avantage le plus important du bioéthanol est bien sûr son prix à la pompe défiant toute concurrence. En moyenne, le prix du superéthanol (appellation du carburant en station service) pointe aux alentours de 0,9 euro par litre. Non négligeable à la vue du prix actuel de l’essence. Votre carte grise aussi peut bénéficier de changements au niveau de la catégorie P.3 du document (type d’énergie utilisée). La mention essence laissera place à l’appellation “superéthanol”. Synonyme de nouveau certificat (obtenu gratuitement, sauf en Bretagne et Centre Val de Loire).

Pour certains véhicules, le passage au superéthanol et l’installation du boîtier peuvent être rentables au bout de 15 000 kilomètres. Pour connaître en détail les avantages dont vous bénéficierez et le niveau de rentabilité de ce changement de carburant sur votre véhicule, rendez-vous sur roulezpascher.com.

Surconsommation et usure

Avantages et inconvénients vont de paire et le superéthanol E85 n’échappe pas à la règle. En effet, son prix très réduit est certes, un bon point mais ce biocarburant présente quelques petits problèmes de gourmandises. Oui, votre moteur peut afficher une consommation entre 20 et 30% supérieure à celle d’un moteur essence. Les passages à la station seront donc un peu plus réguliers.

Le carburant E85 est aussi beaucoup plus corrosif que de l’essence classique ce qui peut abîmer les parois du moteur, les jointures et le système d’injection. Si vous décidez de passer au superéthanol, un petit contrôle de l’injection s’impose aux 3 000 kilomètres.