Lotus a confirmé ses ambitions électriques. La marque dévoile désormais sa prochaine plateforme dédiée aux électriques.

Le petit artisan anglais est devenu grand : de la fabrication de baignoires sur roues, Lotus a désormais des ambitions mondiales avec une gamme complète de voitures électriques. Sous l’impulsion du géant chinois Geely, Lotus construit un nouveau centre de recherche en Chine et dévoile une inédite plateforme électrique.

Portant le nom de LEVA, pour Lightweight Electric Vehicle Architecture, cette plateforme modulaire peut s’adapter au différents types de véhicules envisagés par la marque anglaise. Elle repose sur une structure en deux parties, dont une poupe entièrement modulable.

Au final, trois configurations peuvent être envisagées, avec un empattement de 2,47 m ou de 2,65 m. Dans cette dernière forme, le soubassement peut être surélevé pour embarquer la batterie et libérer de la place arrière pour l’installation de deux sièges supplémentaires.

D’ici 2026, Lotus prévoit de lancer quatre voitures électriques avec un grand SUV, un coupé quatre portes, une petite sportive deux places et un SUV compact de taille plus réduite.