Honda NSX 2

Après une longue attente, la décision vient de tomber : les voitures de plus de 123 g/km de CO2 seront interdites à partir de 2030.

Alors que le gouvernement a déjà décidé d’interdire la vente de véhicules carburant aux énergies fossiles dès 2040, la Convention Citoyenne pour le Climat a décidé d’ajouter un palier supplémentaire en prévoyant une interdiction aux voitures de plus de 123 g/km de CO2 de sortir des concessions.

Initialement déposée puis étudiée par le gouvernement, la loi a finalement été adoptée. Ainsi, tous les véhicules carburant aux énergies fossiles et rejetant plus de 123 g/km de CO2 ne pourraient plus être proposés à la vente dans les réseaux commerciaux. A l’exception toutefois des véhicules destinés à des usages spécifiques lorsque leurs caractéristiques le nécessitent, et dont le volume ne pourra pas excéder 5% de l’ensemble des ventes annuelles de voitures particulières neuves.

Cette mesure se montre toutefois plus pédagogique que restrictive, en envoyant « un signal fort aux constructeurs automobiles ». Car hormis quelques rares exceptions, la plupart d’entre eux développent ou ont déjà développé des voitures répondant aux critères, avec des gammes électriques ou hybrides rechargeables se situant déjà largement sous la barre des 100 g/km.

En revanche, il faudra se montrer timide avec le catalogue des options de voitures thermiques, qui pourrait faire pencher la balance du mauvais côté : par exemple, un Lexus UX250h annonce entre 120 g/km et 128 g/km selon les niveaux de finition.