Freinées par leur prix de vente haut perché, les voitures électriques seraient bientôt plus abordables que leurs homologues thermiques.

Hormis leur autonomie encore trop limitative pour certains conducteurs, les voitures électriques peinent à se démocratiser pleinement en raison de leurs prix de vente nettement supérieurs aux équivalents thermiques. Mais la tendance pourra rapidement s’inverser.

C’est ce qu’affirme une récente étude menée par BloombergNEF et commandée par l’organisme Transport&Environment. D’après les résultats, toutes les voitures électriques seront plus abordables que leurs équivalents à énergie fossile à partir de 2027.

Une chute des prix de plus de 50 %

La transition ne sera pas brutale et certains segments arriveront à maîtriser les prix bien plus tôt. C’est notamment le cas des berlines compactes du segment C (type Volkswagen Golf, Peugeot 308,…), suivies de près par les citadines du segment B (Volkswagen Polo, Renault Clio,…).

D’après BNEF, le prix d’une compacte électrique capable de viser les 400 km d’autonomie passerait de 38 000 € en 2020 à 16 000 € en 2030 ! Soit une baisse considérable nécessaire pour permettre à la voiture électrique de se rependre, notamment lorsque les mesures incitatives seront plus minces, voire supprimées.