Malgré l’annulation du salon de Genève, l’élection de la voiture de l’année vient de prendre fin. C’est la nouvelle Peugeot 208 qui a remporté cette élection en Europe.

Comme de coutume, la veille du salon de Genève (qui n’aura pas lieu cette année en raison d’un risque d’épidémie au Coronavirus) est marquée par l’élection de la voiture de l’année. Un titre particulièrement prisé par les constructeurs, qui permet de mettre en avant leur dernière nouveauté.

Cette année, c’est la Peugeot 208 qui remporte cette élection, devant 47 autres voitures, dont 6 autres finalistes, parmi lesquelles se trouvaient la Tesla Model S, la Porsche Taycan ou même la Renault Clio, concurrente directe et naturelle de la citadine de Sochaux.

Sixième titre pour Peugeot depuis 1969, troisième depuis 2014

La Peugeot 208 prend donc le relais du Jaguar I-Pace, lauréat de l’élection 2019. Ses différents attributs ont largement été loués par le jury composé de 60 journalistes issus de 23 pays différents.

C’est la troisième fois en moins de dix ans que Peugeot remporte cette élection, après la 308 en 2014 et le 3008 en 2017. Ce nouveau trophée traduit de manière significative les progrès réalisés par la marque depuis ces dernières années, et plus principalement avec la Peugeot 208, qui se décline également en version entièrement électrique avec la e-208.

Rappelons que Peugeot est sorti lauréat de l’élection en 1969 (Peugeot 504), en 1988 (Peugeot 405) et en 2002 (Peugeot 307).