Le virage énergétique se profile à l’horizon pour Mini, qui abandonnera les thermiques en 2030.

A l’instar d’autres constructeurs britanniques comme Bentley, Jaguar ou même Rolls-Royce, Mini entamera rapidement sa transition énergétique en devenant une marque 100 % électrique en 2030. En cause : la réglementation anglaise qui prévoit l’interdiction des ventes de voitures thermiques dans moins de dix ans.

Un dernier moteur thermique pour 2025

La firme suivra ainsi la stratégie du groupe BMW mais sera la première à embrasser l’électrification totale pour sa gamme. Mais la transition se fera en douceur : d’après les premières rumeurs, la dernière Mini a carburer à l’essence verra le jour en 2025.

Celle-ci suivra sa courte carrière de cinq ans aux côtés d’autres modèles déjà électrifiés totalement, à l’image des deux SUV attendus pour 2023.