Ionity

Court-circuit dans le monde magique que nous promet l’automobile électrique ! En effet, l’annonce récente de Ionity au sujet du cout des recharges… Joue les coups de tonnerre.

Ionity est une coentreprise regroupant les constructeurs automobiles BMW, Mercedes-Benz, Ford, ainsi qu’Audi et Porsche du Groupe Volkswagen, ayant pour vocation de construire en Europe un réseau de bornes de recharge électrique de haute puissance HPC pour les véhicules électriques (Hyundai a rejoint Ionity en 2019).

Le réseau Ionity annonce un changement de sa politique de facturation, passant d’un forfait de charge à 8 euros à la facturation au kWh. Résultat ? Ce sera 0,79 € du kWh soit, pour 100 kWh, 79 € !

De quoi se poser des questions quand on est propriétaire d’un véhicule électrique et ne parlons pas de ceux qui dans un futur proche allaient sauter le pas. Si ce tarif ne s’appliquera qu’aux marques ne faisant pas partie du projet Ionity, pour certaines marques y participant, c’est déjà un abonnement (15 à 20€ / mois) et 0,33 € du kWH. Pour les dirigeants de Ionity, le tarif se justifie par la présence des bornes sur autoroute aux emplacements payant qui sont chers et le cout de l’approvisionnement en puissance. Bref, si l’on comprend bien, le « jus », qu’il soit issu du pétrole ou d’une centrale nucléaire, coutera aussi cher, sinon plus, à l’automobiliste.

On peut imaginer ainsi dès aujourd’hui ce que sera le nouveau terrain de jeu de la concurrence automobile lorsque l’on sait par exemple que pour Tesla, le Supercharger (son système de bornes), n’a pas été pensé comme une future Cash machine, mais plutôt pour convaincre les clients d’opter pour un produit de la marque.

La fée électricité n’aura rien de magique !

l’annonce récente de Ionity au sujet du cout des recharges joue les coups de tonnerre.