Dacia Spring

Le concept-car Dacia Spring passera à la série au printemps 2021. Le modèle définitif semble bien être une nouvelle révolution pour la marque qui proposera cette petite citadine électrique à partir de 15 000 €. Soit environ 10 000 €, bonus déduit.

Casser les codes. Voilà le credo de Dacia, qui prouve une fois de plus que la petite marque roumaine est devenue en une quinzaine d’années un des acteurs automobiles majeurs en Europe. Après la Logan dès 2004, qui a démocratisé l’accès aux véhicules neufs pour beaucoup de conducteurs, puis le Duster qui a redistribué les cartes sur le marché ultra-concurrentiel des SUV jusqu’à devenir une des meilleures ventes en France, c’est au tour du véhicule électrique d’être bousculé par Dacia. La marque arrive en force avec une proposition inédite. Une citadine au look de SUV, dotée d’une motorisation 100 % électrique. Le tout à un prix accessible.

Un design déjà connu

Si le dessin de cette Spring vous dit quelque chose, c’est normal. Il est quasiment trait pour trait celui du concept Spring Electric présenté en mars 2020. Ce concept-car à l’allure de modèle de série découlait lui-même de la Renault City K-ZE vendue en Chine depuis 2019. Le design de la petite Dacia électrique (3,73 m de long pour 1,62 m de large hors rétroviseurs et 1,51 m de haut) n’est donc pas une surprise. La version de série reprend ainsi le look de mini-SUV. Avec sa garde au sol surélevée de 15 cm, ses barres de toit, ses protections latérales et ses passages de roues en plastique noir.

Des packs de personnalisation comme le Pack Orange de lancement peuvent ajouter de la couleur. Aux rétroviseurs, les barres de toit, la calandre et les protections latérales. Les poignées de portes sont typiques des modèles Dacia (sauf la dernière Sandero). Tandis que la nouvelle signature lumineuse en Y à l’arrière est reprise du concept. Et caractérise aussi les feux de la Sandero 3. D’ailleurs, la face avant évoque elle aussi la citadine dans sa version Stepway. Même si quelques différences sont à noter : la calandre pleine abrite la trappe de recharge au centre. Et les projecteurs sont en deux parties avec les feux de croisement et de route en partie basse. Et des feux de jour à LED plus en hauteur.

Dacia Spring

À l’intérieur

L’habitacle est également identique à celui de la Renault K-ZE avec les aérateurs ronds de chaque côté de la planche de bord. Le sélecteur de vitesse rond remplace le levier habituel en bas de la console centrale, libérant un grand espace de rangement. Dacia annonce d’ailleurs 23 l de rangements répartis dans la grande boîte à gants, les contreforts de portes et le vide-poches de la console centrale. Qui adopte un système multimédia Media Nav de 7 pouces (en option) avec compatibilité Apple CarPlay et Android Auto. Cette électrique low cost reste également fidèle aux commandes de climatisation physiques.

225 Km d’autonomie

Sous le capot, la Spring est équipée d’un électromoteur de 33 kW (soit 44 ch) alimenté par une batterie de 26,8 kWh. Le couple, délivré de façon instantanée, est de 125 Nm, tandis que la vitesse maxi est fixée à 125 km/h. L’autonomie annoncée par Dacia est 225 km sur le cycle WLTP. (Soit plus que la Renault Twingo Electric). Et jusqu’à 295 km sur le cycle urbain WLTP City.

Plus d’information sur la Dacia Spring sur le site officiel Dacia