Bentley electrique

Comme les autres marques du Groupe Volkswagen, Bentley tire à fond la barre vers l’électrification. Encore timide dans la gamme cette année, la transition sera achevée dans dix ans : le constructeur britannique cessera la production de moteurs thermiques en 2030.

Le gouvernement britannique a annoncé interdire la vente de voitures thermiques à l’horizon 2030. Une directive que Bentley entend suivre à la lettre, comme l’a annoncé Adrian Hallmark, PDG de la marque. « En 2025, Bentley lancera son premier modèle 100 % électrique. En 2026, toutes les Bentley seront électrifiées. Et en 2030, notre gamme ne comportera plus de modèle avec un moteur thermique. » Voilà qui tranche avec l’offre actuelle, qui ne comporte pas un seul modèle hybride. Car, depuis le restylage du Bentayga, la version hybride rechargeable a déserté le catalogue : elle ne reviendra qu’en
2021, en même temps que la Flying Spur du même tonneau.

Aujourd’hui, l’image de Bentley est étroitement associée au moteur W12, qui représente encore 50 % des ventes. Mais le couple énorme des moteurs électriques et leur silence collent bien à l’image des modèles de la marque. Si bien que 55 % des clients se disent d’ores et déjà intéressés par un modèle électrique. « Nous continuerons à fabriquer des Bentley. C’est-à-dire des voitures à la construction artisanale, dont la puissance est délivrée sans effort et au design unique. Quelque chose d’extraordinaire », insiste Adrian Hallmark. Un positionnement qui sera conservé malgré les importantes synergies de groupe avec les autres marques de la galaxie Volkswagen. Aujourd’hui, tous les modèles reposent sur des plateformes partagées avec Audi et Porsche.

L’image sera donc plus que jamais importante, et cela pourrait passer par la compétition. « S’engager en compétition avec des voitures à moteur thermique n’a pas de sens, étant donné la transition que nous sommes en train d’engager. L’histoire de Bentley est intimement liée à l’endurance. Mais, aujourd’hui, pour une course de 24 heures en voiture électrique… il faudrait 24 voitures qui se succèdent ! L’avenir nous dira comment on peut résoudre ce problème. »

Pour plus d’informations, retrouvez l’article complet dans le magazine
Génération Électrique et Hybride n°6