Appelé à rejoindre le marché européen dès le mois d’avril prochain, le Aiways U5 se dévoile encore un peu plus. Le SUV électrique promet notamment de prendre soin des passagers avec un niveau de sécurité avancé dans le segment.

Aiways est sur le point de devenir la première start-up chinoise à faire son entrée sur le marché européen de l’automobile et son équipe de 20 ingénieurs a travaillé sans relâche au développement et à l’amélioration des caractéristiques de sécurité de l’U5 en vue de son lancement.

Pour satisfaire les exigences européennes en matière de sécurité, le Aiways U5 se dote d’une carrosserie fabriquée avec un mélange à 52 % d’aluminium et 48 % d’acier haute résistance, quatre fois plus résistant que les matériaux habituellement employés. A cette recette s’ajoute de nouvelles techniques de collage et de moulage, qui rendraient le châssis plus rigide de l’ordre de 50 % par rapport aux constructions équivalentes.

Une protection de la batterie inégalée

Avec sa conception innovante en « sandwich », la batterie de l’U5 est la première du genre au monde. Développée et fabriquée à partir d’accumulateurs CATL, la batterie tire son nom de sa structure dont la protection multicouche sépare les zones sèches et humides de la cellule.

La structure diffère des blocs de batteries automobiles traditionnels dans le mesure où elle inclut une plaque d’isolation entre le module de batterie et la plaque de refroidissement. L’avantage principal de cette configuration est l’amélioration considérable en matière de sécurité du véhicule et de stabilité de la batterie puisqu’elle optimise le refroidissement et le préchauffage. Cette séparation signifie également qu’il est impossible qu’une fuite du liquide de refroidissement ne pénètre dans le module de batterie, même après un impact important. Cela diminue les risques d’incendie ou d’explosion causés par un court-circuit.