Afin de relancer efficacement l’industrie automobile près une période de crise sanitaire, l’Union Européenne envisagerait d’instaurer une exonération de TVA sur les voitures électriques.

L’épisode sanitaire actuel, qui a obligé tous les acteurs à suspendre leur activité, a mis à mal le secteur automobile. Alors que les gouvernements européens étudient plusieurs plans de relance, l’Union Européenne pourrait proposer une exonération de TVA pour les voitures électriques.

Selon Bloomberg, qui rapporte l’information, Bruxelles pourrait donner l’instruction aux gouvernements de faire l’impasse sur la TVA, afin de participer à la relance du secteur automobile et à la promotion des voitures sans émissions (électriques ou à hydrogène, donc). La situation des voitures hybrides rechargeables, considérées comme des véhicules propres, est encore floue toutefois.

Une mesure déjà existante en Norvège

En France, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, a indiqué qu’un plan de relance sera prévu pour soutenir la demande automobile, mais qu’elle concernera uniquement les voitures vertes qui émettent le moins de CO2. Toutefois, le ministre n’a pas précisé sous quelle forme se présenteront les aides gouvernementales.

Associée au bonus écologique de 6 000 euros ou 3 000 euros, l’exonération en TVA permettrait donc de soustraire encore 20 % du prix de vente. Rappelons que cette mesure incitative existe depuis déjà de nombreuses années.