Volvo S60 2

La suédoise qui donne des watts !

Désormais, la Volvo S60 n’est plus disponible qu’en hybride rechargeable sur notre marché. Pour conforter son positionnement de berline familiale dynamique, elle se décline en une version sportive revue et corrigée par Polestar.

Polestar. La griffe n’est pas très connue et semble chercher sa voie. Après avoir tiré plus de chevaux de la précédente génération de S60 (ainsi que du break V60), on imaginait que cette officine responsable par le passé de l’engagement des Volvo en super tourisme deviendrait l’équivalent suédois d’AMG. Puis la stratégie semble avoir basculé, sous l’égide du groupe Geely, propriétaire de Volvo qui a choisi d’en faire une marque à part entière, plutôt dédiée à l’électrification. Sont ainsi apparus tour à tour la Polestar 1, sorte de S90 coupé hybride rechargeable, fabriquée en Chine, très belle et… très chère. Puis la Polestar 2 (voir notre encadré), berline électrique qui entend rivaliser directement avec la Tesla Model 3.

Entre sportivité et électricité, Polestar se cherche… Un peu comme Cupra, blason à l’histoire assez équivalente, extirpé de la tutelle de Seat. Entre sportivité et électricité, Polestar n’a pas non plus choisi sur sa dernière création en date, basée sur la berline Volvo S60. Voilà qui se présente comme une suite logique : le seul modèle de série estampillé Polestar jusqu’ici était, lui aussi une version sportive de la S60, la précédente. Celle-là même que le constructeur suédois désignait comme la « Volvo d’enfer » à son lancement. Aujourd’hui, les temps ont changé : plus question de six-cylindres en ligne transversal. Sur notre marché, cette nouvelle S60 fabriquée dans une nouvelle usine aux États-Unis n’est plus disponible qu’en hybride rechargeable. C’est donc la base de la T8, mécanique largement déployée au sein de la gamme, qui a été retenue.

Une Polestar plus agressive

Le traitement Polestar est tout d’abord esthétique. Exit les couleurs et les chromes : la palette ne comprend que des nuances de gris, et les détails sont soulignés de noir brillant. Ainsi, le regard n’est pas détourné des lignes élégantes et bien proportionnées de cette S60. Callipyge, la poupe rappelle même celle de la Polestar 1 dans son attitude. Seuls les étriers de freins dorés attirent l’œil sur cette silhouette très discrète. À l’intérieur, la seule note de couleur concerne les ceintures de sécurité – dorées elle aussi. L’ambiance uniformément noire, obligatoire, ne met pas vraiment en valeur les lignes élégantes du mobilier, mais la finition apparaît très soignée. Du côté de la vie à bord, on peste toujours contre l’ergonomie catastrophique du système d’infodivertissement Volvo, aux sous-menus parfois complètement fouillis et illogiques. On se consolera avec une excellente réactivité de la dalle tactile (à matrice laser, c’est inédit sur le marché) et, surtout, par la qualité exceptionnelle de la sono Bowers & Wilkins optionnelle. Les sièges sont, comme toujours chez le suédois, très confortables et l’habitabilité correcte. La batterie placée dans le tunnel central n’empiète pas sur le coffre, qui conserve un volume honorable de 390 litres.

Volvo S60 1

Retrouvez l’intégralité de cet essai sur la Volvo S60 Polestar Engineered 
dans Génération Electrique n°3

VOLVO S60 POLESTAR ENGINEERED
PRIX: À PARTIR DE 67 700€

MOTORISATION
Type : 4-cyl. es. à compresseur et turbo + moteur élect.
Cylindrée [cm3] : 1969
Puis. max. [ch. à tr/min] : 318 de 5800 à 6100 + 87 (405 combiné)
Couple maxi [Nm à tr/min] : 430 + 240
Boîte de vitesses : automatique Aisin à 8 rapports
Transmission : intégrale sans lien mécanique
Nbre de portes/places : 4/5
Suspension AV/AR : McPherson/multibras
Élect. embarquée : ESP, système de choix de modes de conduite
Stop & Start : oui
Pneus/Jantes : Conti Premium Contact 6 235/40R19

DIMENSIONS/CAPACITÉS
L/l/h [mm] : 4761/1850/1431
Empattement [mm] : 2872
Garde au sol [mm] : nc
Poids à vide [kg] : 2050
Poids tractable [kg] : 2000
Vitesse maximale [km/h] : 250
0 à 100 km/h (s) : 4,4
Mixte/urbain/extra urbain : 2,1/nc/nc
Émission CO2 (g/km) : 48